Communauté Musulmane Ahmadiyya

Site officiel de L'Île Maurice

Additions récentes

Accomplissements du Réformateur Promis (r.a) – sermon du 21-02-2014

Sermon du vendredi prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, chef spirituel de la Communauté Islamique Ahmadiyya Internationale, le 21 février 2014, à la mosquée Baitul-Futuh, au Royaume-Uni.

Le 20 février est un jour important [dans le calendrier] de la Communauté Islamique Ahmadiyya en raison de la prophétie faite par le Messie Promis (a.s.) à propos de la naissance d’un fils illustre doué de grandes qualités et qui portera le titre de Muslih Maw’ūd (le Réformateur Promis). D’ailleurs dans mon dernier sermon j’avais évoqué les signes apparus en faveur du Messie Promis (a.s.) et je commenterai aujourd’hui sur cette prophétie que ce dernier a qualifiée de signe extraordinaire.

Le Messie Promis (a.s.) a défié ses détracteurs en leur demandant de faire pareille prédiction, affirmant que cela dépasse de loin les aptitudes d’un simple mortel. Il ne s’est pas contenté d’annoncer la naissance d’un fils : il a précisé que celui-ci vivra longtemps et qu’il naîtra au cours de sa vie. Une étude minutieuse de cette prophétie révélera sans l’ombre d’un doute son origine divine.

Cette prophétie, disait-il, ne se limitait pas à prouver la véridicité de ses déclarations : elle avait pour vocation, en premier lieu, de prouver l’authenticité divine de l’Islam ainsi que la grandeur du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Il dit à cet effet : « Grâce à ce signe, Dieu le Gracieux désire prouver la véracité et l’éminence de notre bien-aimé Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) . Sans nul doute ce signe est maintes fois supérieur à celui de ranimer un mort, exercice qui a pour seul but de ramener, pour une brève période, l’âme dans un corps sans vie. Certes la Bible affirme que Jésus-Christ (a.s.) ou d’autres prophètes ont accompli ce miracle mais beaucoup en sont sceptiques. Et même s’il avait eu lieu, ce miracle ne serait d’aucun avantage pour l’humanité. Par la grâce et les faveurs divines ainsi que par l’entremise des bénédictions du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), Dieu a exaucé mes humbles supplications et a promis d’envoyer une âme bénie dont les bienfaits se répandront sur la terre entière. » Lire la Suite

L’union et l’entente entre croyants – sermon du 27-12-2013

Sermon du vendredi prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, chef spirituel de la Communauté Islamique Ahmadiyya Internationale, le 27 décembre 2013, à la mosquée Baitul-Futuh, au Royaume-Uni. Après le Taouz, tashahoud et la Sourate Al-Fatiha, il a déclaré :

Aujourd’hui, par la grâce d’Allah, débute la Jalsa Salana à Qadian. Après la partition [du sous-continent indien] d’aucuns penseront peut être que cette Jalsa Salana est celle de [la djama’at de] l’Inde. Cependant Qadian est le centre de la renaissance de l’Islam étant donné que c’est la ville du Messie Promis (a.s) et que le message de celui-ci en est sorti pour atteindre les confins de la Terre. Ainsi les Jalsa qui y sont organisées ont une envergure internationale et d’ailleurs [cette année-ci] 33 pays y sont représentés. Ainsi Qadian, les ahmadis qui y habitent, ses Jalsa et ceux qui viennent d’ailleurs pour y participer ont une importance particulière.

Il convient néanmoins à tous ceux qui sont présent à la Jalsa de consacrer chaque instant afin d’atteindre les objectifs fixés par le Messie Promis (a.s) pour cette rencontre. Certainement la Jalsa Salana, là où elle se tient, a une influence spirituelle sur ceux qui y participent. Cependant celle de Qadian a un effet tout autre : ceux qui l’ont vécue en peuvent en témoigner, car l’atmosphère de cette ville, ses rues et ses lieux sont empreints du parfum du souvenir du Messie Promis (a.s), le dévoué serviteur du Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Les conseils que l’on y reçoit ont un effet particulier sur tout dévot sincère. Lire la Suite