Communauté Musulmane Ahmadiyya

Site officiel de L'Île Maurice

Additions récentes

Récits du deuxième Calife de l’Islam Ahmadiyya – sermon du 14-11-2014

Sermon du vendredi 14 novembre 2014, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul Futuh à Londres.

Je citerai [pour le sermon] d’aujourd’hui des récits du deuxième Calife (r.a.) qui nous éclairent sur diverses facettes de la vie du Messie Promis (a.s.) ainsi que certains aspects notables de la vie du deuxième Calife (r.a.) lui-même.

Il raconte, entre autres, qu’il n’avait pas cru dans le Messie Promis (a.s.) parce que celui-ci était son père. « A l’age de onze ans, dit-il, j’ai pris la ferme résolution d’abandonner le toit familial, si suite à mes recherches, j’aurais découvert qu’il est un imposteur, que Dieu nous en préserve. Mais j’ai compris qu’il était véridique, ma foi en lui s’est accrue et lorsqu’il a quitté ce monde ma certitude s’est renforcée davantage. Quand je lui ai prêté allégeance vers l’âge de dix ans j’ai été porté par tout un flot de sentiments que je ne peux décrire. » Lire la Suite

Sacrifices financiers et le Tahrik Jadid

Sermon du vendredi 07 novembre 2014, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul Futuh à Londres. Après le Tashahud et la sourate Al-Fatiha Sa Sainteté le Calife a cité le verset suivant:

لَنْ تَنَالُوا الْبِرَّ حَتَّى تُنْفِقُوا مِمَّا تُحِبُّونَ وَمَا تُنْفِقُوا مِنْ شَيْءٍ فَإِنَّ اللَّهَ بِهِ عَلِيمٌ

« Jamais vous n’atteindrez la droiture à moins que vous ne dépensiez de ce que vous aimez ; et quoi que vous dépensiez, assurément, Allāh le sait très bien. » (3 : 93)

Le Messie Promis (a.s.) commente en ces termes sur ce verset : « L’homme aime la richesse. Selon la science des interprétations des rêves si quelqu’un a vu en songe qu’il offrait son foie [à un autre], cela signifie [qu’il lui offrirait] son argent. D’où la raison de ce verset : « …jamais vous n’atteindrez à la vraie droiture tant que vous ne dépensez pas de ce que vous aimez le plus ». Ceci est essentiel afin d’acquérir la foi et la Taqwa réelle. Prouver sa sympathie à l’égard de l’humanité exige que l’on dépense ses biens [pour sa cause]. La compassion envers l’humanité est la deuxième face de la foi ; sans celle-ci la foi sera imparfaite. Tant que l’on n’est pas altruiste l’on ne pourra accorder quelque avantage aux autres. L’altruisme est une vertu essentielle afin que l’on puisse prouver sa compassion à l’égard des autres. Le verset cité plus haut préconise cette vertu. Dépenser pour la cause de Dieu prouve l’étendue de la piété et de la taqwa de l’homme. Abu Bakr était la référence du dévouement à Dieu : un jour le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) lança un appel [pour des fonds] et Abu Bakr lui ramena toutes ses possessions [sans rien laisser à la maison]. » (Ecrit du Messie Promis (a.s))

Allah nous a permis, de par Sa grâce, d’accepter le Messie Promis (a.s.) : à la lumière des préceptes de Dieu celui-ci a réformé nos doctrines, nous a octroyé savoir et connaissance, enseigné des principes propices à notre progrès spirituel et à notre purification.

Il a attiré notre attention concernant nos devoirs envers Dieu et envers les hommes. Il a insufflé en nous cet esprit de dévouement qui nous pousse à sacrifier notre vie, nos biens, notre temps et nos enfants. Il entretenait l’espoir que tout membre de sa djama’at calquera sa condition aux préceptes de Dieu, une action essentielle afin que l’on soit considéré comme un vrai ahmadi. Nous devons donc nous évertuer à honorer les attentes du Messie Promis (a.s.).

Les dires évoqués plus haut expliquent le verset du début, verset qui attire l’attention du croyant concernant ses responsabilités, notamment les sacrifices financiers. Certes le sujet de ce verset est vaste : mais comme l’explique le Messie Promis (a.s.), le sacrifice financier est un moyen important pour que l’on puisse s’acquitter de ses devoirs envers Dieu et envers autrui.

[Pour le sermon d’aujourd’hui] je compte m’appesantir sur l’angle des sacrifices financiers évoqués dans ce verset. Les sacrifices financiers sont essentiels pour que l’on puisse s’acquitter de ses devoirs envers les hommes et aider à la diffusion du message de la foi. Voilà la quintessence de cet extrait des dires du Messie Promis (a.s.) et cette œuvre est arrivée à la perfection en son temps.

Aujourd’hui nous sommes chanceux en tant qu’ahmadis de pouvoir participer dans cette œuvre. En ces temps les hommes sont prêts à tout pour acquérir les richesses de ce monde. Profitant des préceptes du Messie Promis (a.s.) et ayant reçu son entraînement, la grande majorité des ahmadis dépensent leurs biens qu’ils chérissent afin de mériter le plaisir de Dieu et à aider à la diffusion la loi apportée par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). D’aucuns sont forts inquiets, certains sont même en larmes, si jamais leurs moyens à faire des sacrifices diminuaient. Lire la Suite