Communauté Musulmane Ahmadiyya

Site officiel de L'Île Maurice

Additions récentes

Conseils pour un musulman – sermon du 30-10-2015

Sermon du vendredi 30 octobre 2015, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul-Futuh, à Londres.

Hazrat Mousleh Maw’oud (r.a.) – le deuxième Calife (r.a.) de la Communauté Ahmadiyya – a évoqué, dans ses différents discours, des faits et des récits concernant le Messie Promis (a.s.), dont j’en citerai quelques-uns aujourd’hui, tirés de sources différentes.

Chaque incident ou récit regorge de conseils. Le deuxième Calife (r.a.) préconise aux membres de la djama’at d’accroître leur connaissance religieuse, de l’actualité et de l’histoire. Ce conseil s’adresse en particulier à ceux qui ont pour vocation de prêcher notre message, à savoir, nos missionnaires. Aujourd’hui toutes ces informations sont disponibles en un clin d’œil. Hazrat Mousleh Maw’oud (r.a.) a cité une histoire racontée par le Messie Promis (a.s.), histoire qui nous encourage à augmenter notre connaissance et à confiner à notre savoir à [notre] situation. Elle nous explique d’ailleurs, ce qu’est la vraie sainteté.

Lire la Suite

Tournée au Pays-Bas et en Allemagne – sermon 23-10-2015

Sermon du vendredi 23 octobre 2015, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul-Futuh, au Royaume-Uni.

Lors de chaque tournée, Allah nous montre des signes de Sa puissance et de Son soutien : ceci fait partie de Ses faveurs. [Il est tout à fait naturel] d’avoir des appréhensions quand des djama’at, qui n’ont pas l’expérience requise, organisent des événements auxquels participent ceux qui sont étrangers à la communauté. Étant donné que nous utilisons les moyens [de communication] de ces derniers afin d’annoncer la tenue de l’événement, il y a la crainte constante de perturbations que pourront occasionner les adversaires de la communauté ou d’autres fauteurs de trouble. D’ailleurs, si jamais l’événement n’est pas à la norme requise nos détracteurs s’en réjouiront. En somme, de nombreux soucis émaillent la tenue de pareils événements. Or, nous ne pourrons jamais assez remercier Dieu pour le soutien qu’Il nous accorde, soutien qui nous laisse bouche bée. À tout moment, Allah accomplit, sous un nouveau jour, les promesses qu’Il a faites au Messie Promis (a.s.). Parfois, les non-ahmadis en sont témoins : ils sont si élogieux quant au déroulement de ces rencontres que nous et les organisateurs, nous nous demandons si l’événement mérite autant d’éloges. Ces compliments ne sont pas de façade : leur regard et leur expression faciale témoignent qu’ils viennent du fond de leur cœur. Pareille scène nous pousse à remercier Allah davantage, car Il a couvert nos défauts et l’événement a été un succès.

J’ai effectué – durant les semaines précédentes – une tournée au Pays-Bas et en Allemagne. La djama’at de l’Allemagne est grande et bien organisée, par la grâce d’Allah. Les ahmadis de ce pays ont des contacts à tout niveau de la société et ils ont une très bonne couverture médiatique. D’ailleurs, suite au progrès de la communauté en Allemagne, certains médias osent même la critiquer. Des politiciens d’origine asiatique lancent parfois des campagnes anti-ahmadi pour se faire une renommée pas chère. Mais, en général, les politiques allemands, les intellectuels ainsi que ceux qui connaissent la communauté dans ce pays ont une bonne opinion à son propos : celle-ci leur présente, d’ailleurs, l’image véritable de l’Islam et l’Ahmadiyya.

Or, la djama’at des Pays-Bas est très petite : elle n’a pas encore accompli d’efforts conséquents pour faire connaître l’Islam et l’Ahmadiyya à une grande échelle dans les médias néerlandais. Les ahmadis de ce pays n’ont pas de relation avec des parlementaires, des intellectuels et des diplomates, permettant à ces derniers de connaître la communauté et de considérer celle-ci comme le représentant de l’Islam. Un parlementaire de Nunspeet – la commune accueillant le centre de la communauté – a connu cette dernière quelques années de cela. D’ailleurs je l’ai rencontré lors d’une Jalsa aux Pays-Bas : Allah a organisé, par son entremise, cette rencontre au parlement néerlandais où il est le vice-président du comité sur les affaires étrangères. L’Amir Saheb [des Pays-Bas] m’a informé de la tenue de cette séance et m’y a invité. Je croyais qu’il n’y aurait pas grand monde, étant donné que la communauté n’est guère connue aux Pays-Bas, en sus de son inexpérience quant à l’organisation de pareil événement. Selon moi, par la grâce de Dieu, cet événement a été un succès, vu la situation de la djama’at des Pays-Bas.

Quatre-vingt-neuf représentants étatiques y étaient présents, dont des députés néerlandais, ainsi que des parlementaires, des diplomates et des représentants de l’Espagne, de l’Irlande, de la Suède, de la Croatie, du Monténégro, de l’Albanie, de la France, de la Suisse, de la Belgique, de l’Allemagne, de l’Inde, de la Finlande, du Danemark et de Chypre.  Lire la Suite